01 48 74 16 48 contact@jpl-web-test1.fr

Est souvent évoqué, en période de vacances, le syndrome de « burn-out estival ». Qu’est-ce que le terme recouvre ? Quel lien avec le monde du travail, rendu responsable du « traditionnel » burn-out ou épuisement professionnel ? LCI se penche sur la question.

Vous revenez de vacances. Trois semaines que vous aviez attendu toute l’année. Du soleil, de la détente, un peu de maison de campagne et de vacances en Grèce. Sauf que voilà. Vous avez l’impression de n’en avoir pas profité. D’abord, vous avez traîné une fatigue chronique, que ni les siestes ni les grass’ mat n’ont réussi à éradiquer. Et puis surtout, vous n’aviez pas vraiment d’envies. Et ce moment de l’année, sur lequel vous aviez tout misé pour vous requinquer, voilà que trois jours après le retour au boulot, il vous semble loin, loin, loin. Vous êtes irrité, vous avez envie de pleurer. Bref, ça ne va pas fort.